LA DOLCE VITA

Ettorre SOTTSASS et Max JANSONS

4 AVRIL - 19 MAI 2018

La galerie Lefebvre & Fils présente La Dolce Vita, exposition associant peintures de l'artiste Max Jansons de Los Angeles et les porcelaines du designer et architecte italien de renom, Ettore Sottsass, décédé en 2007. Deux artistes profondément investis dans les relations dynamiques entre la forme et la couleur, dont le travail émotionnellement puissant est le fruit d'un investissement profond dans leur métier.

A partir de 1994, Ettore Sottsass crée en collaboration avec la Manufacture Nationale de Sèvres une série de quatorze vases exclusifs. Chacun d’eux porte le nom d'une célèbre figure féminine. Certaines historiques, comme l'impératrice Joséphine ou Cléopâtre, d'autres nées de la création littéraire telle Esmeralda, l'héroine de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, ou de la mythologie comme Diane, déesse de la chasse. L’ensemble des vases fut exposé lors de la rétrospective dédiée à Ettore Sottsass au Centre Pompidou à Paris en 1994.

 Crédit Photo Rebecca Fanuele © Courtesy of Galerie Lefebvre & Fils, Max Jansons and Five Car Garage 

Crédit Photo Rebecca Fanuele
© Courtesy of Galerie Lefebvre & Fils, Max Jansons and Five Car Garage 

Max Jansons, dont les peintures, à première vue, mettent l'accent sur le plaisir et la stimulation sensorielle, utilise les codes de la peinture classique, comme le portrait, l'abstraction ou la nature morte. Dans ses peintures de fleurs par exemple - le spectateur est attiré par le motif - comme l’abeille par le miel, mais tout aussi soudainement, son œil s’égare dans et hors de l’espace de la toile pour retrouver toute la richesse et la genèse du langage pictural.

Un vase, élégant et épuré, sous l'œil de Sottsass devient une méditation de la forme féminine, mais sous la direction de Jansons peut devenir une abstraction, désobéissant à toutes les règles. Une fleur de Jansons peut s’incliner comme une courbe de Frank Stella, et un triangle peut aussi bien évoquer un voilier sur l’océan Pacifique ou être un clin d'œil à Ellsworth Kelly.

 Crédit Photo Rebecca Fanuele © Courtesy of Galerie Lefebvre & Fils, Max Jansons and Five Car Garage

Crédit Photo Rebecca Fanuele
© Courtesy of Galerie Lefebvre & Fils, Max Jansons and Five Car Garage

Pour Jansons comme pour Sottsass, chaque arc et chaque courbe offre à l'artiste un terrain de jeu coloré et une opportunité d'embellir, de décoder, de révéler sa propre logique et son sens de l'espace - tous deux s’emploient à transformer la vision que le spectateur a du monde qui l'entoure. La Dolce Vita, combine peintures et céramiques et offre une pause lente, étudiée et sensuelle - à une époque de vitesse et d’images jetables.

Cette exposition est réalisée en collaboration avec Five Car Garage, Los Angeles en Californie. Elle se poursuivra le 12 mai à Los Angeles avec deux femmes artistes : la sculpteur Anabel Juarez représentée par la galerie Lefebvre et Fils et la peintre minimaliste Lies Kraal.

 Crédit Photo Rebecca Fanuele © Courtesy of Galerie Lefebvre & Fils, Max Jansons and Five Car Garage

Crédit Photo Rebecca Fanuele
© Courtesy of Galerie Lefebvre & Fils, Max Jansons and Five Car Garage